Página:Antologia Poesia Femenina Argentina.djvu/108

De Wikisource, la biblioteca libre.
Ir a la navegación Ir a la búsqueda
Esta página no ha sido corregida


ANToLoGiA DE LA PoEsiA FEMENINA ARGENTINA

Ils sont si altiers, si fiers dans l'impuissance, Qu'un regard de pitié est une mortelle offense, Ils ont tout oublié, l'ivresse d’un baiser,

La douceur d'un serment, la joie triste d'aimer.

Ils vivent :31 l'écart ayant peur de la vie,

La douleur est pour eux compagne inassouvie. N'ayant 011 reposer 1'angoisse de leurs coeurs, Ils tuent leurs sentiments, arides dans la peur.

Emportés par les flots d'une mer sans rivage,

Le coeur lourd de sanglots et de honte et de rége.

Les vaincus par la vie, Ce récif mort~vivant

A quelque chose de sombre. d'effroyab1e et de grand!