Página:Antologia Poesia Femenina Argentina.djvu/123

De Wikisource, la biblioteca libre.
Ir a la navegación Ir a la búsqueda
Esta página no ha sido corregida


DELFINA BLINGE DE GALVEZ 125

Amour profondement cache, toujours le meme, O11 tu reconnaitras le Mystere supreme

Qui rend 1'e‘1me sereine, un jour, devant la Mort! (Pour la vaincre, 1'Amour n'est il pas assez fort?) Aussi je t'aimerai, jusqu'au dernier soupir,

Comme si je vivais pour ne jamais mourir. . .

IE SAIS D'UN PRINTEMPS...

Je connus un Printemps tout a fait printanier, Parfumé de jasmins et de Iys et de roses,

Orné de pleine lune et des plus belles choses,

Un Printemps d'ame blanche et de coeur printanier.

Ie connus un amour tout a fait printanier,

Plein de vers, de chansons, de missives, de charmes. De réves, de regards et des plus douvces larmes;

Ie connus au Printemps un amour printanier.

Maintenant je connais un étrange Printemps

Qui fleurit dans mon ame et lui donne l'extase;

II a fait de mon coeur un soleil dans un vase

En Cristal merveilleux. .. Ie connais un Printemps...

Ce Printemps reverdit mon amour printanier;

Son jardin est inmense et ses fleurs sont des astres; L'Amour regne et ne craint plus la-haut les désastres; Cet Amour reverdit mon amour printanier.

C'est un Amour mystique et toujours printanier, (Donnez—moi ce Printemps, 6 Divin Iardinier!)

De bienheureuses fleurs et de divines flammes

Que Dieu seme et cultive aux jardins de nos ames! —Oh, je sais d'un Printemps a jamais printanier. ..